Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
FRAISE ET CERISE

Blog de brèves nouvelles plutôt humoristiques fraîchement écrites par deux auteurs : Fraise et Cerise.

escalier du matin 2 (pensées)

Publié le 17 Août 2006 par Cerise in nouvelles

   Avant l’ouverture de la porte, dont nous n’envisageons même pas d’entamer le récit, les pupilles s’étaient portées vers un baromètre indiquant un temps variable pour la saison. Le cerveau avait enregistré les données: dix huit degrés à l’intérieur, trois degrés à l’extérieur. Risque de refroidissement rapide de l’organisme, avant que les défenses naturelles et les capacités d’adaptation thermique n’aient pu entrer en action, risque de contamination par un agent microbien, risque d’inflammation des muqueuses, de réchauffement intense des humeurs, de malaise, d’asthénie générale et d’obligation de garder la chambre, alors que je dois absolument aller au bureau demain pour terminer le dossier sur l’implantation d’une zone piétonnière dans le vieux V. Les commerçants du quartier soutiennent le projet, bien évidemment, mais les non-commerçants le combattent, tout aussi évidemment. Le patron veut que la décision soit prise par le conseil municipal avant que les non-commerçants aient eu le temps de se mobiliser. Urgence! D’autant plus que l’association des  « Amis du vieux V. » commence à se douter que nos projets de réhabilitation des façades du XVIIIème ne sont que des appâts destinés à emporter son adhésion, et que nous ne disposons pas des moyens nécessaires à une véritable restauration: on va tout repeindre en beige, et ça sera bon pour dix ans.

 

 

 

            Car pendant qu’il accomplit tous ces mouvements, le sujet pense. Des milliards de neurones échangent des informations complexes dont la centième partie seulement affleure à la conscience. Est-ce que Caroline va aimer mon nouvel after-shave? Image olfactive du nouvel after-shave, images visuelles de l’étiquette sur le flacon, du visage dans le miroir, du spot publicitaire initiateur, très vague, le spot, à moitié refoulé, (je ne suis pas du genre à me laisser télécommander par la publicité). En même temps, le flan au caramel avait un goût de moisi. Image gustative du flan au caramel, avec les nuances sucrées, caramélisées, agréables, et la nuance moisie, écœurante, images visuelles du dessert dans l’assiette de faïence bleue et blanche (maisonnette et arbres), du compotier en faux cristal avec des ornements végétaux, du sourire dans les yeux de son hôtesse (sourire moqueur? Elle le fait exprès, de me servir un vieux flan moisi?), de traces de moisissure observées la veille sur un reste de lard oublié au fond du frigo, du bleu d’Auvergne consommé avant le flan, dont l’arrière-goût lui était peut-être resté dans la bouche... Très loin en arrière, presque imperceptible, souvenir d’enfance, d’un rat mort, couvert de mouches, découvert dans quel jardin? Avec un bâton, il l’avait retourné. L’autre côté, vert, blanc, jaune, brun, brillant par endroits d’un liquide épais. Malgré son dégoût, il l’avait embroché, enfonçant la baguette de noisetier entre les côtes, puis l’avait porté, avec précaution, jusqu’à la chaise longue où reposait sa mère. Ca devait être à Montmartre sur Mer, l’été de ses dix ans. Le hurlement qu’elle avait poussé, les taches sur sa robe, la râclée qu’il s’était prise...

Commenter cet article
M
Un p'tit coucou en passant...<br /> pfiou..bonne nuit!
Répondre
C
pfiou?<br />  
C
Heu... c'est pas un commentaire sur ce super texte en fait.Mais sur la nouvelle photo de Fraise et Cerise qui vient d'apparaitre :)C'est sympa de pouvoir mettre une tete sur les auteurs (auteures, autrices?). Mais ca ne repond pas a la question "comment la fraise et la cerise tiennent-elles leur plume?" La photo n'est pas tres precise, mais ca ressemble plutot a de la telekinesie, non?
Répondre
C
Canneberge, tu es qqn d'observateur et tu fais d'excellentes déductions. On peut même se demander d'où te vient une telle acuité. Oui, tu as trouvé: nous écrivons par télékinésie. Ce que ne montre pas l'image (pour éviter de choquer les visiteurs), c'est que Fraise et Cerise n'ont pas besoin de s'asseoir à une table pour écrire, la télékinésie peut s'opérer depuis  un divan, ou en se promenant dans un jardin... Cool, non?