Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
FRAISE ET CERISE

Blog de brèves nouvelles plutôt humoristiques fraîchement écrites par deux auteurs : Fraise et Cerise.

scène de la vie quotidienne d'une automobiliste

Publié le 23 Septembre 2006 par Cerise in nouvelles

La femme, au volant de la Fiat, derrière, riait au pare-soleil. Claire regarda mieux. Personne d’autre, dans l’habitacle. Y avait-il un miroir, sur ce pare-soleil? Etait-ce à son reflet qu’elle riait ainsi? Car elle riait. C’était beaucoup plus intense qu’un sourire, même accentué. Un vrai rire avec de petits soubresauts de la tête et du cou. Et c’était bien au pare-soleil, que cela s’adressait : elle le fixait intensément.

              Soit elle trouve son pare-soleil irrésistible - un objet gris, en matière plastique - à moins qu’elle n’y ait collé une vignette humoristique? Soit c’est elle-même, qu’elle ne peut apercevoir sans éclater de rire. Une idée passagère? Un souvenir amusant? Non, non: le regard quittait parfois l’objet gris, errait sur le volant, le tableau de bord, le plafond. Le rire s’estompait alors. Il reprenait de plus belle au moment précis où les prunelles se dirigeaient à nouveau vers le pare-soleil.

            - Un miroir, décida Claire.

            Elle n’en était pas moins étonnée. C’était la première fois qu’elle rencontrait une personne à qui sa réflexion procurait une telle joie. Son visage n’avait rien de comique, d'après ce qu'elle pouvait en percevoir: des traits réguliers, jeunes, des cheveux mi-longs, légèrement bouclés. Pas spécialement belle, pas laide non plus. Rien de spécial, en somme. Ce n’était manifestement pas ainsi qu’elle se voyait.

            - Il faudrait que j’essaie, tiens, de me rire ainsi, pensa Claire.

            Mais elle n’en eut pas le temps: le feu passa au vert et il lui fallut appuyer sur l’accélérateur avant que la rieuse de derrière ne commençât à s’impatienter.
Commenter cet article
C
En fait son rire rétrovisoral était évidemment provoqué par la vueu conducteur de la voiture située derrière la sienne ... En effet, celui-ci chauve intégral avait placé approximativement sa moumoutte sur son crâne désert, produisant un effet "tête dans le c.l" des plus hilarants ...
Répondre
C
1 point pour cette hypothèse... tu veux une deuxième poule?
S
Une femme au volant racontée par une femme, ça fait pas macho cette fois-ci.. bizzzzzzzzzz
Répondre
C
j'espère qu'on ne va pas nous verbaliser si on rigole au volant, tout de même!
B
A mon avis la conductrice rit car en plus de son visage, elle voit, dans son retro, son terre neuve qui sort de chez la toiletteuse.
Répondre
C
oh? hypothèse audacieuse, mais plausible... 1 point!
M
Bonjour… où donc? Paris semble-t-il.Bon dimanche.
Répondre
C
dans une ville, à un carrefour où il y a un feu, donc, c'est.... ? (on gagne des poules)
P
Je n'ai peut-être pas autant ri que cette automobiliste mais ce texte m'a beaucoup fait sourire. C'est toujours marrant de regarder la tête des gens quand ils conduisent. J'ose pas imaginer ce qu'on peut voir de moi (notamment quand je chante ou je "danse" comme une cinglée derrière mon volant).<br /> Est-ce que Claire a essayé de rire en voyant son reflet?<br /> Et peut-être que l'autre conductrice a une de ses nouvelles options qui envahissent les voitures: un miroir déformant....
Répondre
C
ah, l'hypothèse du miroir déformant est très séduisante, je n'y avais pas pensé (Khassiopée non plus, d'ailleurs, niarke, niarke)