Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
FRAISE ET CERISE

Blog de brèves nouvelles plutôt humoristiques fraîchement écrites par deux auteurs : Fraise et Cerise.

stupa 3

Publié le 13 Avril 2010 par Cerise in nouvelles

 

Trois mois plus tard, dans la cuisine d'Elizabeth

stupa3.JPG

-… et le proviseur n’était pas là, il était parti en vacances ! Tu te rends compte ? Hé ho ? Tu m’écoutes ? Qu’est-ce que tu regardes, comme ça ?

- Moi ? Rien !

- Mais si ! Je vois bien que tu es distraite depuis un moment… C’est cette reproduction que tu regardes ? C’est quoi ?

- Oh, ça ? C’est un souvenir de ma dernière visite à Paris : une carte postale que j’ai achetée à la librairie du musée Guimet.

- C’est bien ça que tu regardes depuis tout à l’heure, n’est-ce pas ?

- C’est possible, oui. Tout en t’écoutant, j’ai par hasard posé les yeux sur cette photo et ça m’a fait un certain effet, un effet que j’ai du mal à qualifier exactement. Le mot le plus approprié serait peut-être « apaisant ». Ce n’est pas la première fois que je remarque ce phénomène : je suis dans la cuisine, mes yeux se posent par hasard sur ce motif et je ressens un apaisement. C’est curieux ! J’ai essayé de me l’expliquer par des réminiscences : les couleurs me rappellent celles d’une jupe de coton que portait ma mère, en été , lorsque j’étais enfant. J’aimais beaucoup cette jupe. Je ne sais pas ce que ma mère en a fait… Peut-être qu’elle est encore au fond d’un carton, mais ça m’étonnerait : ma famille a déménagé plusieurs fois et les vieux vêtements étaient régulièrement donnés à la Croix Rouge…

- Ah ! Ah ! Mais écoute toi ! Tu es en train de regretter une vieille jupe de ta mère ! Tu as gardés tes ours en peluche, je suppose ?

- Non… J’avais un loup en peluche, je ne sais pas ce qu’il est devenu non plus. Je me souviens que la plante des pattes était tout abîmée. Ma mère y avait cousu du tissu écossais. J’étais très fière de mon loup unique, avec ses plantes de pattes écossaises !

- Ouh là là ! On est dans la nostalgie jusqu’au cou, là !

- Mais ce n’est peut-être pas la seule explication, à propos de ce stupa…

- Pardon ? Ce quoi ?

- Là, ce qui est représenté sur cette carte postale, ça s’appelle un « stupa ». C’est un monument funéraire chez les bouddhistes. Il a une légende, figure toi… Il paraît qu’il était conçu pour provoquer l’illumination immédiate de celui qui le regarderait…

- Wouhaou ! J’adore ! Il existe encore, ce monument ?

- Je ne suis pas sûre qu’il ait jamais existé. J’ai fait quelques recherches sur internet, sans résultat pour le moment. Tout ce que j’ai trouvé, ce sont des reproductions de cette œuvre.

- Alors, voyons si ça me fait de l’effet, à moi… Ben non, aucun effet !

- C’est normal : ça ne peut pas se produire quand on s’y attend. Et puis ta mère n’avait peut-être pas une jupe de ces couleurs-là !

- Dis donc, c’est un mandala, ton truc !

- Pardon ?

- Un mandala, oui, tu sais bien, ces motifs censés faciliter la concentration. La sphère dans le carré, le carré dans le rectangle, les portes, les motifs répétés, tout y est ! Mais un mandala n’est pas censé fonctionner lorsqu’on y jette un coup d’œil par hasard. C’est de la magie, ce que tu racontes !

- Tu sais quoi ? Depuis le début, j’ai envie d’inventer une histoire à partir de ce dessin. Quelqu’un l’afficherait chez lui et en subirait progressivement l’influence bénéfique… Ce serait une sorte de « portrait de Dorian Gray » inversé…

- une histoire fantastique ? Hé ! Vas-y ! On la mettra sur le blog !

- Et puis, qui sait, c’est peut-être ce qui est en train de se produire ?

Commenter cet article
K
<br /> <br /> Oh ! Cajou ! vraiement ? eh ben ! quelle puissance d'auto suggestion !  ;)<br /> <br /> <br /> je prenais ce texte pour une digression métaphorique moi. Si c'est du premier degré, hurm... ça change tout.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Stupéfiant !!! j'ai moi-même quelques images qui provoquent cette même sensation ...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre